Ateliers de Cergy - Nouakchott 2014 L'avenir pour défi

Vous êtes ici

Nouakchott 2014 / Mauritanie
Ateliers de professionnels
26 avril 2014 / 11 mai 2014

Créée ex-nihilo en 1957 pour devenir la capitale de la Mauritanie, Nouakchott a connu une croissance démographique exponentielle, passant de 500 habitants à l’indépendance en 1960 à plus d’un million aujourd’hui (soit près d’un Mauritanien sur trois). Les sécheresses des années 1970 ont en effet poussé des milliers de nomades sans ressource vers cette nouvelle capitale. Depuis lors, le principal pôle d’activité du pays s’est étendu de façon démesurée et anarchique, en étoile et sur près de 30 km, mettant à mal tous les schémas successifs de planification urbaine.

Quelques cinquante ans après sa création, les autorités entendent se pencher sur le devenir de la capitale mauritanienne. La Communauté Urbaine de Nouakchott s’interroge sur les orientations à mettre en œuvre en matière d’aménagement urbain pour faire face aux multiples défis environnementaux, sociaux et économiques auxquels elle est confrontée :

- une croissance démographique toujours forte
- un étalement urbain particulièrement important, entretenu par une forte spéculation foncière
- des menaces environnementales : inondations et ensablement, liés à la spécificité du site très vulnérable face aux actions anthropiques et au changement climatique
- des insuffisances en matière d’infrastructures et d’ingénierie (eau, assainissement, électricité, déchets), révélateur de la pauvreté du pays en général et de la capitale en particulier
- une gouvernance urbaine complexe, due à une concurrence entre le pouvoir central et municipal, à des chevauchements de compétences, à une décentralisation incomplète et du personnel et des élus insuffisamment formés
- une jeune capitale, dépourvue d’identité urbaine, peu appropriée par des populations arrivées récemment et encore marquées par la culture rurale

La session des Ateliers de mai 2014 se propose de réfléchir à l’avenir de cette ville et à son adaptation et ses mutations possibles permettant relever les multiples défis. Les Ateliers invitent à penser Nouakchott comme (i) un espace urbain capable de faire face aux risques environnementaux, (ii) une métropole régionale, entre le Maghreb et l’Afrique subsaharienne, qui se projette et tente de gérer au mieux sa croissance, (iii) une capitale tournée vers le futur qui assurera le bien être de tous ses citoyens.